SUBSCRIBE TODAY!
Subscribing entitles a reader to complete stories on all topics released as they happen, special features, confidential documents and access to the complete, searchable story archive online back to 2004.
IP-Watch Summer Interns

IP-Watch interns talk about their Geneva experience in summer 2013. 2:42.

Inside Views

Submit ideas to info [at] ip-watch [dot] ch!

We welcome your participation in article and blog comment threads, and other discussion forums, where we encourage you to analyse and react to the content available on the Intellectual Property Watch website.

By participating in discussions or reader forums, or by submitting opinion pieces or comments to articles, blogs, reviews or multimedia features, you are consenting to these rules.

1. You agree that you are fully responsible for the content that you post. You will not knowingly post content that violates the copyright, trademark, patent or other intellectual property right of any third party or which you know is under a confidentiality obligation preventing its publication and that you will request removal of the same should you discover that you have violated this provision. Likewise, you may not post content that is libelous, defamatory, obscene, abusive, that violates a third party's right to privacy, that otherwise violates any applicable local, state, national or international law, that amounts to spamming or that is otherwise inappropriate. You may not post content that degrades others on the basis of gender, race, class, ethnicity, national origin, religion, sexual preference, disability or other classification. Epithets and other language intended to intimidate or to incite violence are also prohibited. Furthermore, you may not impersonate others.

2. You understand and agree that Intellectual Property Watch is not responsible for any content posted by you or third parties. You further understand that IP Watch does not monitor the content posted. Nevertheless, IP Watch may monitor the any user-generated content as it chooses and reserves the right to remove, edit or otherwise alter content that it deems inappropriate for any reason whatever without consent nor notice. We further reserve the right, in our sole discretion, to remove a user's privilege to post content on our site. IP Watch is not in any manner endorsing the content of the discussion forums and cannot and will not vouch for its reliability or otherwise accept liability for it.

3. By submitting any contribution to IP Watch, you warrant that your contribution is your own original work and that you have the right to make it available to IP Watch for all purposes and you agree to indemnify IP Watch, its directors, employees and agents against all damages, legal fees and others expenses that may be incurred by IP Watch as a result of your breach of warranty or of these terms.

4. You further agree not to publish any personal information about yourself or anyone else (for example telephone number or home address). If you add a comment to a blog, be aware that your email address will be apparent.

5. IP Watch will not be liable for any loss including but not limited to the following (whether such losses are foreseen, known or otherwise): loss of data, loss of revenue or anticipated profit, loss of business, loss of opportunity, loss of goodwill or injury to reputation, losses suffered by third parties, any indirect, consequential or exemplary damages.

6. You understand and agree that the discussion forums are to be used only for non-commercial purposes. You may not solicit funds, promote commercial entities or otherwise engage in commercial activity in our discussion forums.

7. You acknowledge and agree that you use and/or rely on any information obtained through the discussion forums at your own risk.

8. For any content that you post, you hereby grant to IP Watch the royalty-free, irrevocable, perpetual, exclusive and fully sub-licensable license to use, reproduce, modify, adapt, publish, translate, create derivative works from, distribute, perform and display such content in whole or in part, world-wide and to incorporate it in other works, in any form, media or technology now known or later developed.

9. These terms and your posts and contributions shall be governed and interpreted in accordance with the laws of Switzerland (without giving effect to conflict of laws principles thereof) and any dispute exclusively settled by the Courts of the Canton of Geneva.

Latest Comments
  • So simply put, we have the NABP saying that all ph... »
  • The original Brustle decision was widely criticise... »

  • For IPW Subscribers

    A directory of IP delegates in Geneva. Read more>

    A guide to Geneva-based public health and intellectual property organisations. Read More >


    Monthly Reporter

    The Intellectual Property Watch Monthly Reporter, published from 2004 to January 2011, is a 16-page monthly selection of the most important, updated stories and features, plus the People and News Briefs columns.

    The Intellectual Property Watch Monthly Reporter is available in an online archive on the IP-Watch website, available for IP-Watch Subscribers.

    Access the Monthly Reporter Archive >

    Affaire Golan : les États-Unis pourraient se retrouver en infraction avec les traités internationaux sur le droit d’auteur

    Published on 29 May 2009 @ 12:00 pm

    By for Intellectual Property Watch

    Récemment, une cour fédérale des États-Unis a annoncé une mauvaise nouvelle au gouvernement américain et à de nombreux titulaires de droits d’auteur étrangers, comme ceux des œuvres de Sergueï Rachmaninov, de Dmitry Chostakovitch, de Sergueï Prokofiev et d’Igor Stravinski. En effet, la cour en question vient d’invalider une loi américaine qui avait rétabli la protection des droits d’auteur appliqués aux œuvres de ces auteurs étrangers.

    Dans l’affaire Golan contre Holder [pdf] (en anglais), la cour fédérale régionale du Colorado a estimé que le rétablissement des droits d’auteur violait le premier amendement de la Constitution américaine, qui protège la liberté d’expression des personnes physiques et morales. Cette décision est historique, car jamais auparavant une cour américaine n’avait déclaré qu’une disposition du droit d’auteur aux États-Unis allait à l’encontre de cet amendement.

    Cependant, l’affaire Golan pourrait bien mettre les États-Unis dans une situation délicate. En limitant le rétablissement du droit d’auteur, cette décision pourrait empêcher le pays de remplir les obligations prévues par la Convention de Berne et l’Accord de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) sur les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce (Accord sur les ADPIC).

    « Si cette décision est confirmée en appel, les États-Unis pourraient se retrouver en infraction avec ces traités », a affirmé Tyler Ochoa, qui enseigne le droit international de la propriété intellectuelle à la faculté de droit de Santa Clara, en Californie.

    Le problème a découlé de certaines conditions inhabituelles qui étaient autrefois prévues par la législation américaine sur le droit d’auteur. Par exemple, pendant presque tout le XXe siècle, une œuvre ne pouvait être protégée par le droit d’auteur aux États-Unis que si elle était enregistrée dans un délai précis auprès de l’Office américain du droit d’auteur et si elle faisait figurer une mention de réserve appropriée. Cet enregistrement donnait lieu à une protection d’une durée de 28 ans, renouvelable sous certaines conditions.

    Souvent, les œuvres réalisées à l’étranger ne remplissaient pas les conditions d’obtention (ou de renouvellement) de protection du droit d’auteur aux États-Unis. Par conséquent, les droits d’auteur d’un grand nombre d’œuvres étaient protégés dans leur pays d’origine, mais pas aux États-Unis.

    En 1989, lorsque les États-Unis ont adhéré à la Convention de Berne, le pays était censé rétablir la protection des droits d’auteur de beaucoup de ces œuvres étrangères. L’article 18 de la Convention de Berne prévoit que lorsqu’un pays ratifie le traité, il doit obligatoirement accorder la protection des droits d’auteur appliqués aux œuvres des autres pays signataires, à condition que ces œuvres ne soient pas tombées dans le domaine public de leur pays d’origine au moment de la ratification.

    Néanmoins, la convention ne dispose d’aucun mécanisme exécutoire et les États-Unis ne se sont jamais conformés aux dispositions de l’article 18.

    La situation a changé en 1994, lorsque des négociations internationales ont abouti à la création de l’OMC et de l’Accord sur les ADPIC. Ce dernier traité exige de tous les signataires qu’ils répondent à certaines normes spécifiques de protection de la propriété intellectuelle, dont celles prévues par la Convention de Berne. En cas de violation de l’Accord sur les ADPIC, un pays peut faire l’objet d’une procédure de règlement des différends à l’OMC et se voir confronté à des sanctions commerciales très lourdes.

    « La différence entre l’Accord sur les ADPIC et la Convention de Berne est que l’Accord sur les ADPIC peut mordre », a déclaré Christopher Sprigman, professeur à la faculté de droit de l’Université de Virginie. « Ce dernier traité dispose d’un mécanisme exécutoire qui prévoit différents niveaux de sanction ».

    Ne souhaitant pas se retrouver en infraction avec l’Accord sur les ADPIC, les États-Unis ont voté une loi en décembre 1994 pour rétablir le droit d’auteur des œuvres étrangères. Malheureusement, la décision prononcée le 3 mai par une cour fédérale régionale dans le cadre de l’affaire Golan contre Holder indique que ce texte, le paragraphe 514 de la loi sur les Accords du Cycle d’Uruguay (dont le code est 17 USC §104A) (en anglais), va à l’encontre du premier amendement de la Constitution américaine.

    La Cour suprême américaine a, dans une large mesure, limité les incompatibilités entre le premier amendement et le droit d’auteur aux États-Unis. Suite à l’affaire Eldred contre Ashcroft (en anglais), il a été décidé que ces contradictions ne seraient tolérées que si le Congrès modifiait « le cadre traditionnel de la protection du droit d’auteur ».

    C’est précisément ce que le Congrès a fait en votant le paragraphe 514, sur lequel s’est basée la Cour d’appel fédérale pour le dixième circuit dans l’affaire Golan contre Gonzales [pdf] (en anglais). Le rétablissement du droit d’auteur pour les œuvres tombées dans le domaine public viole « l’un des fondements du droit d’auteur qui veut qu’une fois qu’une œuvre se trouve dans le domaine public, elle y reste », a statué la cour dans son jugement de 2007. La Cour d’appel a ensuite renvoyé l’affaire à la cour régionale afin que cette dernière détermine si le paragraphe 514 était contraire au premier amendement.

    La cour régionale a estimé que c’était le cas, si l’on en croit la décision rendue dans l’affaire Golan contre Holder. (Dans cette affaire, le nom de la partie défenderesse a changé car les États-Unis ont désigné un nouveau ministre de la Justice.)

    En effet, la cour a déclaré que bien que le respect de l’Accord sur les ADPIC et la Convention de Berne représente un intérêt majeur pour les États-Unis, le paragraphe 514 allait bien au-delà des exigences de ces deux traités. Plus précisément, en rétablissant les droits d’auteurs de certaines œuvres étrangères, la loi crée une zone de sécurité réduite pour les utilisateurs de ces œuvres au moment où la protection est rétablie. Le texte autorise en effet ces utilisateurs au titre du régime antérieur à continuer de reproduire et de commercialiser toute œuvre dont les droits d’auteurs ont été rétablis pendant un an à partir du moment où le titulaire dépose un avis d’intention de faire appliquer ses droits. Si un utilisateur au titre du régime antérieur a créé une œuvre dérivée fondée sur l’œuvre protégée, il pourra continuer à l’exploiter après que le titulaire ait déposé son avis d’intention. Toutefois, l’utilisateur au titre du régime antérieur devra payer un « droit de licence raisonnable ».

    La cour a constaté que la Convention de Berne (et par conséquent l’Accord sur les ADPIC) permettait aux États membres d’accorder une protection beaucoup plus importante aux utilisateurs au titre du régime antérieur. « Le Congrès aurait pu se conformer à la Convention de Berne [...] en n’incluant pas les utilisateurs, parmi lesquels certains plaignants, qui exploitent des œuvres tombées dans le domaine public », a estimé la cour. En limitant les droits des utilisateurs au titre du régime antérieur plus que ce qu’exige la Convention de Berne, le gouvernement a violé le premier amendement. Selon le tribunal, le paragraphe 514 « va à l’encontre du droit des utilisateurs au titre du régime antérieur à utiliser l’œuvre qu’ils exploitaient alors que cette dernière était encore dans le domaine public ».

    La décision de la cour régionale est controversée. Le gouvernement américain et certains spécialistes du droit d’auteur affirment que la Convention de Berne ne permet pas aux utilisateurs au titre du régime antérieur de bénéficier de dérogations permanentes. D’autres spécialistes soutiennent le contraire.

    « Dans la Convention de Berne, rien ne dit ni ne laisse entendre que les aménagements mis en place pour les utilisateurs au titre du régime antérieur ne peuvent être que temporaires », a affirmé Anthony Falzone, qui enseigne le droit de la propriété intellectuelle à Stanford et représente Golan dans cette affaire. « D’autres signataires de la Convention de Berne, comme le Royaume-Uni, disposent d’aménagements permanents qui n’ont pas été remis en cause à travers le mécanisme de règlement des différends de l’OMC », a-t-il ajouté.

    Il est peu probable que la cour régionale ait le dernier mot dans cette affaire. Une grande partie des observateurs pense que le gouvernement américain va faire appel. Et si la Cour d’appel du dixième circuit confirme la décision, comme beaucoup le prévoient, les États-Unis doivent s’attendre à des retombées internationales.

    « Si la décision est confirmée en appel, n’importe quel pays pourra saisir l’OMC pour qu’elle détermine nous remplissons ou non les obligations du traité, a expliqué M. Ochoa. Et si le comité constate que nous ne respectons pas [...] la Convention de Berne, il autorisera le membre plaignant à imposer l’application de sanctions commerciales à l’égard des États-Unis ».

    Traduit de l’anglais par Griselda Jung

    Steven Seidenberg may be reached at info@ip-watch.ch.

    Avec le soutien de l'Organisation internationale de la Francophonie.

     


    Leave a Reply

    We welcome your participation in article and blog comment threads, and other discussion forums, where we encourage you to analyse and react to the content available on the Intellectual Property Watch website. By participating in discussions or reader forums, or by submitting opinion pieces or comments to articles, blogs, reviews or multimedia features, you are consenting to these rules.

    We welcome your participation in article and blog comment threads, and other discussion forums, where we encourage you to analyse and react to the content available on the Intellectual Property Watch website.

    By participating in discussions or reader forums, or by submitting opinion pieces or comments to articles, blogs, reviews or multimedia features, you are consenting to these rules.

    1. You agree that you are fully responsible for the content that you post. You will not knowingly post content that violates the copyright, trademark, patent or other intellectual property right of any third party or which you know is under a confidentiality obligation preventing its publication and that you will request removal of the same should you discover that you have violated this provision. Likewise, you may not post content that is libelous, defamatory, obscene, abusive, that violates a third party's right to privacy, that otherwise violates any applicable local, state, national or international law, that amounts to spamming or that is otherwise inappropriate. You may not post content that degrades others on the basis of gender, race, class, ethnicity, national origin, religion, sexual preference, disability or other classification. Epithets and other language intended to intimidate or to incite violence are also prohibited. Furthermore, you may not impersonate others.

    2. You understand and agree that Intellectual Property Watch is not responsible for any content posted by you or third parties. You further understand that IP Watch does not monitor the content posted. Nevertheless, IP Watch may monitor the any user-generated content as it chooses and reserves the right to remove, edit or otherwise alter content that it deems inappropriate for any reason whatever without consent nor notice. We further reserve the right, in our sole discretion, to remove a user's privilege to post content on our site. IP Watch is not in any manner endorsing the content of the discussion forums and cannot and will not vouch for its reliability or otherwise accept liability for it.

    3. By submitting any contribution to IP Watch, you warrant that your contribution is your own original work and that you have the right to make it available to IP Watch for all purposes and you agree to indemnify IP Watch, its directors, employees and agents against all damages, legal fees and others expenses that may be incurred by IP Watch as a result of your breach of warranty or of these terms.

    4. You further agree not to publish any personal information about yourself or anyone else (for example telephone number or home address). If you add a comment to a blog, be aware that your email address will be apparent.

    5. IP Watch will not be liable for any loss including but not limited to the following (whether such losses are foreseen, known or otherwise): loss of data, loss of revenue or anticipated profit, loss of business, loss of opportunity, loss of goodwill or injury to reputation, losses suffered by third parties, any indirect, consequential or exemplary damages.

    6. You understand and agree that the discussion forums are to be used only for non-commercial purposes. You may not solicit funds, promote commercial entities or otherwise engage in commercial activity in our discussion forums.

    7. You acknowledge and agree that you use and/or rely on any information obtained through the discussion forums at your own risk.

    8. For any content that you post, you hereby grant to IP Watch the royalty-free, irrevocable, perpetual, exclusive and fully sub-licensable license to use, reproduce, modify, adapt, publish, translate, create derivative works from, distribute, perform and display such content in whole or in part, world-wide and to incorporate it in other works, in any form, media or technology now known or later developed.

    9. These terms and your posts and contributions shall be governed and interpreted in accordance with the laws of Switzerland (without giving effect to conflict of laws principles thereof) and any dispute exclusively settled by the Courts of the Canton of Geneva.

     

     
    Your IP address is 54.226.180.223